Martinien Tega remporte la 10ª édition du GP Chantal Biya

Publié le par Federação São-tomense de Ciclismo

Le capitaine de SNH Vélo club a remporté le week-end dernier la dixième édition de cette épreuve.

Quatre ans après le sacre de Flaubert Douanla, un coureur camerounais enlève de nouveau le Grand prix international Chantal Biya, course cycliste ayant pour marraine la première dame camerounaise, Chantal Biya, par ailleurs ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO. Martinien Tega a remporté le week-end dernier le maillot jaune. Vainqueur de la première étape Yaoundé-Ebolowa (157 Km) qui s’est courue jeudi dernier, le capitaine de SNH Vélo club a parcouru cette distance en 3h56. Il devançait le cycliste français Sébastien Galtier et son coéquipier Hervé Raoul Mbah d’une minute, avance jalousement gérée sur les deux autres étapes.

Vendredi dernier, n’eût été une panne mécanique de son vélo à quelques mètres de l’arrivée à Meyomessala, il aurait même enlevé la deuxième étape Zoétélé-Sangmelima-Meyomessala, longue de 156 Km. Mathias Collet, sociétaire de l’équipe de France militaire, a franchi le premier la ligne d’arrivée, en réalisant ce parcours en 3h54 mn. Classé 10ème, Martinien Tega accusait quelques secondes sur les premiers. Comme la chaîne de son vélo s’est coupée à une vingtaine de mètres de l’arrivée, le règlement de l’Union cycliste internationale a joué en sa faveur. Celui-ci stipule en effet que lorsqu’un coureur est lâché par son vélo ou alors quand il est victime d’une chute à quelques mètres de la ligne d’arrivée, on lui attribue le même temps horaire que celui du vainqueur. A l’arrivée à Meyomessala, Martinien Tega avait toujours une avance sur Hervé Raoul Mbah et Sébastien Galtier.

En partant de Sangmelima samedi dernier pour Yaoundé, la dernière et plus longue étape (169 Km), le capitaine de SNH vélo club, n’a fait que gérer les acquis, tout en surveillant les mouvements de Sébastien Galtier. Au nom de la stratégie d’équipe mise en place par Jean-Philippe Duracka, directeur technique national, Hervé Raoul Mbah ne constituait pas réellement une menace pour lui. Au Boulevard du 20 mai, Martinien Tega faisait partie du peloton groupé qui suivait de près le Slovaque Jozef Palack, vainqueur de l’étape et qui a battu sur le fil Adrien Calatayud. Martinien Tega inscrit donc son nom sur le palmarès de cette compétition et succède ainsi au Néerlandais Peter Van Agtmaal. Après François Talla en 2001, Owono Owono en 2002, Joseph Sanda en 2005 et Flaubert Douanla en 2006, il devient le cinquième cycliste camerounais à gagner cette course. Vainqueur du Tour du Cameroun en 2004, Tega n’avait pas encore remporté le Grand prix Chantal Biya. C’est désormais chose faite. Le capitaine étoffe son C.V.

10 Octobre 2010 Brice MBEZE National - Sport

Commenter cet article